Depuis plus d’un mois, mon univers se résume à mon logement. Mon appareil photo reste confiné aussi. Je regarde souvent par la fenêtre et m’imagine un paysage glissé entre les immeubles, ou un océan caché derrière ma porte d’entrée. Je me rappelle que ces moments sont là, gravés sur mes photos. Alors je parcours ma vie antérieure avec nostalgie, comme une thérapie par le souvenir. Ces images s’entremêlent à ma vie quotidienne. Un jour, je jette un regard à cet appareil photo, qui me nargue sur son étagère. Il prend la poussière. Je l’attrape et appuie sur le déclencheur.

La suite de cette histoire se trouve sur ces images.

Le bout du tunnel
Raccordé
Ouverture facile
Ordre établi
Ombre portée
Chausser ses pantoufles
Les pieds dans les nuages
Guitare sèche
Entrevue
Par l’interstice

Retrouve la série suivante ici

2 commentaires

  1. Herrmann Alix

    Bravo Mélusine pour vos photos associées extraordinaires.c’est beau,plein de sens! Un vrai talent👏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.